Ett år i Sverige - News

15 décembre 2017

Newsletter n°4

Bonjour !

Je ne sais pas vraiment par où commencer, il s’est passé énormément de choses depuis octobre ! Du coup j’ai divisé par sujet avec des titres, pour que ça soit plus facile de trouver ce qui vous intéresse !

 

La nature, la météo, la Suède de façon générale

 

Premièrement, Juliette est venue me rendre visite pendant 10 jours et on en a profité pour faire un peu de tourisme, profiter de la nature, etc. On a passé 2 jours à Stockholm, c'était la première fois que j’y allais et c’est vraiment une ville magnifique ! L’architecture est très belle, et la ville est constituée de plusieurs îles donc forcément il y a beaucoup d’eau et c’est très joli. On a aussi fait la très traditionnelle et suédoise ballade en forêt du dimanche, pendant qu'il ne faisait pas encore trop froid (d'après moi, car Juliette était frigorifiée pendant les 10 jours. J’imagine que je m’y suis habituée aha !)

P1030980

20171030_144437

Stockholm

Stockholm la nuit

Kanelbullar avec Juliette

Toujours au sujet de la nature suédoise et du temps qu’il fait, on a eu quelques fois de la neige et des températures négatives (jusqu'à environ -4° pour le moment). La neige tient en général quelques jours, c’est superbe et je suis ravie, mais les suédois sont très blasés et la plupart d’entre eux râlent quand il neige aha. D’autant plus que Göteborg est une ville assez humide et quand il pleut la neige se transforme en une espèce de boue (pour laquelle ils ont d’ailleurs un mot en suédois : slask. Le champ lexical de la neige et du temps hivernal est beaucoup plus riche en suédois qu’en francais aha). Mais bon, c’est tellement joli, ça vaut le coup ! Ca met tout de suite dans l’ambiance de Noël ! Ici ils sont très enthousiastes avec les décorations de Noël d’ailleurs. Je ne sais pas s’il y a vraiment plus de décorations municipales, illuminations, guirlandes, etc. qu’en france, mais étant donné qu’il fait nuit à 15h30, elles sont très rentabilisées ! En revanche, les gens eux-même décorent beaucoup plus : tous ceux qui ont un balcon y mettent des guirlandes dorées, et à travers énormément de fenêtre on peut voir des chandeliers de l’avent, des bougies (une pour chaque dimanche de l’avent), et des étoiles lumineuses etc. Ca crée une atmosphère très chaleureuse qui contrebalance un peu les températures ! Ils ont aussi beaucoup de pâtisseries et biscuits spécifiques à la période de l’avent, et la tradition veut qu'on les prépare en famille le dimanche puis qu’on les partage avec ses amis. Pour le moment j’ai fait des lussekatter (petites brioches au safran) et des pepparkakor (biscuits aux épices), je n’ai pas encore goûté le reste (le Glögg par exemple, c’est une sorte de vin chaud), mais il me reste un peu de temps !

20171211_095807

20171212_213949

Pepparkakor

Lussekatter



La vie culturelle a Göteborg

 

D’un point de vue plus culturel maintenant, j’ai vu deux supers concerts récemment :

EST Symphony, qui était un gros projet de deux des membres du groupe de jazz Esbjörn Svensson Trio (que j'écoutais déjà beaucoup avant de venir en Suède, j'étais super contente de pouvoir assister à ce concert du coup), Dan Berglund (contrebasse) et Magnus Öström (batterie), en hommage a Esbjörn Svensson, le pianiste du groupe, qui est décédé en 2008. Ils ont donc joué plusieurs morceaux du groupe et des pièces composées pour l’occasion, avec le Göteborg Symfoniker, dans des arrangements pour le groupe et orchestre. C'était vraiment super, il y avait énormément d'énergie et de variété dans les arrangements, tout en étant très caractéristique du style du groupe, voir même du jazz suédois en général (il y a quelque chose de spécifique mais je peux vraiment pas dire quoi aha).

Je suis aussi allée écouter le GSO jouer la 6ème Symphonie de Mahler dirigée par Eschenbach, je pense que c'était le meilleur concert du GSO que j’ai entendu depuis le début de l'année, d’un point de vue technique et instrumental, et aussi de l'énergie et de l’enthousiasme. Le seul point négatif c’est que l'acoustique de la salle n’est pas super, et je suis ressortie d’une heure et demie de symphonie de Mahler à moitié sourde et avec un bon mal de crâne !

Par ailleurs, il y a quelques jours le 13 décembre, c'était la Ste-Lucia, une fête vraiment importante ici. Lucia c’est à l’origine une sainte italienne dont le nom signifie Lumière. Avant que le calendrier ne soit modifié, le jour le plus court et la nuit la plus longue donc, c’était le 13 décembre ! D’où l'intérêt de célébrer la lumière, particulièrement en scandinavie ou l'obscurité dure si longtemps ! J’ai lu un peu partout que toutes les écoles primaires et maternelles, les hôpitaux, les mairies etc, organisent pour l’occasion des concerts, des Luciatåg (processions chantées et costumées) et que c'était presque impossible de ne pas en voir au moins une dans la journée. Et en effet des étudiantes de mon école ont chanté l’hymne de Lucia et quelques autres chansons dans la caféteria, avec des jolies couronnes sur la tête, c'était mignon. C’est vraiment une très jolie tradition !



Quelques nouvelles de mes études à l'HSM et de mon apprentissage du suédois

 

Le semestre est en train de se terminer, la dernière session d’orchestre de 2017 commence la semaine prochaine, c’est de l’orchestre à cordes, et ça devrait être chouette !

Hier j’ai eu un “examen” de violon, dans une ambiance des plus détendues ! Il s’agissait seulement de jouer une vingtaine de minutes (j’ai joué le 1er mouvement de Mendelssohn et 2 mouvements de Franck) devant 2 professeurs de violon de l'école dans une salle de cours, puis d’immédiatement écouter les retours en mangeant des chocolats de Noël aha. J'étais quand même un peu stressée, d’autant qu’une partie de mon programme était un peu frais et que j’avais passé la semaine précédente a Stockholm avec El Sistema (je raconte ça juste après !), mais ça n'était manifestement pas le cas de tout le monde : la violoniste qui a joué après moi, pendant que je tournais les pages au pianiste, a joué en chaussettes !

Et hier midi, c'était l’aboutissement de mon travail de musique de chambre : on a joué lors d’un “lunch concert” que l’on a dû organiser nous-mêmes, et qui sert aussi d’examen. On en a profité pour filmer et enregistrer : j’ai un cours où on apprend à se servir des micros, des appareils d’enregistrement, des logiciels de montage audio etc. Et tout le matériel est à disposition. J’ai donc dû me débrouiller pour gérer le zoom H6 et les 4 micros additionnels (pour avoir des pistes individuelles), tous les pieds de micro, les fils, etc ! Ça semble probablement anecdotique à ceux qui savent s’en servir, mais c'était la première fois que je faisais ça, et sans aucune supervision, ça m'inquiétait presque plus que le concert en lui même ! Finalement tout s’est bien passé, les étudiants dans le public ont tous été enthousiasmés par la pièce et l’enregistrement a fonctionné ! Pfiou ..!

Le suédois maintenant : la première période de cours est terminée depuis quelques semaines déjà, j’ai obtenu un joli diplôme qui a une valeur plus symbolique qu’autre chose. J’ai vraiment bien aimé ce cours, on y a beaucoup parlé de culture et de traditions suédoises et ça m’a donné l’occasion de m’entraîner à parler un petit peu, mais j’ai parfois regretté que le rythme d’apprentissage soit plutôt lent. Comme c’était le niveau “débutant”, la classe était assez remplie, on était une trentaine ! (ça faisait des années que je n'avais pas eu de cours à 30, j’avais oublié comment c’était !) et une grande partie des étudiants étaient là plus par curiosité je crois que par réelle envie d’apprendre la langue. J’espère que ça sera un peu différent dans le prochain cours, je vais peut-être essayer de prendre le niveau 2-3 si c’est possible, ça me plait vraiment d’apprendre cette langue aha ! En attendant, pour ne pas oublier ce que j’ai appris (les cours ne reprennent pas avant février !), j’ai cherché des solutions, et j’en ai trouvé pas mal : comme en Suède il a une assez forte immigration (de réfugiés politiques entre autres), il existe beaucoup de ressources facilement accessibles sur internet pour aider les gens à s’intégrer au plus vite. Il y a par exemple des émissions de radio et de télé appelées “Nyheter på lätt svenska” (Informations en suédois facile) dans lesquelles le vocabulaire est relativement simple et les présentateurs parlent lentement en articulant bien. C’est sans doute un peu ridicule à écouter pour les suédois, mais pour apprendre c'est super ! Et c’est hyper satisfaisant d’écouter la radio dans une autre langue et de presque tout comprendre (au moins le sens général) au bout de seulement 3-4 mois (pas assidus dès le départ en plus) d’étude de la langue. J’ai aussi trouvé une application qui me permet de regarder ces news et d’autres vidéos avec les sous-titres en suédois, et quand on clique sur le mot la vidéo se met en pause et on a la définition. Et enfin et surtout, j’ai rassemblé tout mon courage et je me suis laissée entraîner par deux amis albanais que j’ai rencontré à El Sistema, dans un “Språkträff” qui a lieu tous les lundis à la bibliothèque municipale, à 100m de mon école. Språkträff ça veut plus ou moins dire rencontre de langages, et c’est des ateliers animés par des bénévoles où on se regroupe avec 5-10 autres personnes pour parler suédois. L’anglais (ou tout autre langue d’ailleurs) est interdit, le but c’est de se forcer à utiliser ce qu’on sait en suédois, même si on est complètement débutant ! J’y suis allée 3 fois pour le moment, j’ai croisé plusieurs fois les mêmes personnes qui viennent d’Azerbaïdjan, d’Egypte, d’Afghanistan, d’Iran et qui ont des parcours et des vies très différentes, c’est super chouette ! Et ça me motive d’autant plus à continuer à apprendre la langue !

Je pose fièrement avec mon diplôme



Framtidens Orkester”, un projet incroyable avec El Sistema Sweden

 

Et enfin, il y a environ 1 mois, le chef d’orchestre du Dream Orchestra El Sistema dans lequel je suis volontaire m’a envoyé un message disant à peu près : “Je suis en contact avec Gustavo, on est en train d’essayer d’organiser un projet pendant la semaine des festivités du Prix Nobel à Stockholm, on voudrait réunir des jeunes musiciens qui sont issus ou ont un lien avec El Sistema pour jouer avec Gustavo, est-ce que tu serais intéressée ?”

Gustavo, c’est Gustavo Dudamel bien sûr ! J’ai accepté immédiatement sans en savoir beaucoup plus, et au final je me suis retrouvée à Stockholm pendant une semaine avec 5 autres étudiants de mon école et des musiciens venus du Venezuela, de Colombie, du Chili, de Los Angeles, du Portugal, d'Afrique du Sud, du Groenland, d’Ecosse et de Hong Kong, pour former un orchestre qui a humblement (non) été appelé “The Orchestra of the Future”, Framtidens Orkester en suédois. On a monté la Sérénade pour cordes de Tchaïkovski et une pièce que John Williams a écrit pour l’occasion, à l’attention de Dudamel. Notre principale prestation a été très courte - on a joué 15-20 minutes, le dernier mouvement de la sérénade, la pièce de John Williams et un arrangement de l’ouverture du Te Deum de Charpentier avec des enfants d’un nucleo El Sistema dans les environs de Stockholm, pendant la réception “VIP”, juste avant le vrai concert du Prix Nobel - mais le public (tous les prix Nobel 2017, des membres de la famille royale suédoise et les personnalités qui font partie des fondations qui décident et attribuent les prix Nobel) et Gustavo Dudamel étaient incroyablement enthousiastes et c’était vraiment émouvant et difficile de réaliser sur le moment, ça semblait trop beau pour être vrai. Mais finalement, ce qui a été tout aussi incroyable que ce concert, c’est toutes les répétitions avec Manuel Lopèz-Gomèz et Gustavo Dudamel (qui est incroyablement modeste, gentil et sincère dans son envie de transmettre et de partager la musique, la bienveillance et la paix dans le monde), les rencontres avec les autres musiciens, puis les enfants du nucleo de Södertälje, les prestations traditionnelles des jeunes du Groenland, la conférence-discussion entre Gustavo Dudamel et Frank Wilczek, prix Nobel de Physique 2004 (si je me souviens bien) et mélomane au musée du prix Nobel, la visite du Palais Royal, la répétition générale (en condition de concert car filmée) du concert du Prix Nobel à laquelle on a pu assister, Stockholm illuminée pour Noël ..!

25073246_10155170945963097_8402992328239679233_o

24879937_10156053489934656_8191917795201445105_o

25073228_10155170945688097_6776531372785848747_o

25300043_10155170945563097_413137827113003910_o

 

 

C’est tout pour cette fois ! A bientôt :)

Posté par clemgoteborg à 15:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 octobre 2017

Newsletter n°3

Le 23 octobre 2017

Ça fait un tout petit peu plus de deux mois que je suis arrivée à Göteborg ! C'est passé très vite, ce début d'année a été très dense !

Il y a quelques jours nous avons fait le concert du projet d'orchestre n°2 : une ouverture de Smetana, un concerto pour flûte de Arnold avec une élève de master en soliste, et la deuxième partie dans laquelle j'ai joué, la 10ème symphonie de Chostakovitch (qu'ils écrivent Sjostakovitj en suédois) ! Rien que cette symphonie c'était un sacré défi, c'est très long et très intense, mais c'était génial. On etait dirigés par Joana Mallwitz, une jeune chef allemande très exigeante et intéressante.
À peine ce programme terminé, on a eu les informations pour la prochaine semaine d'orchestre, mi-novembre : Symphonie n°4 de Malher et Concerto à la mémoire d'un ange de Berg (violon solo : David Bergström, concertmaster de l'Opéra de Göteborg), dirigé par Patrick Ringborg. Je suis de cette série, dans les premiers violons encore, je vais devoir m'y mettre tout de suite !
Et je sais déjà que je serai dans un projet d'orchestre à cordes en décembre, je n'ai pas le temps de m'ennuyer !
J'ai aussi commencé à répéter avec mon groupe de musique de chambre. On travaille le quintette op.39 de Prokofiev, pour hautbois, clarinette, violon, alto, et contrebasse. Mes "collègues" sont tous en master et jouent tous excellemment bien, et la pièce semble difficile ...! Je redoutais beaucoup les premières répétitions, mais après la troisième répétition aujourd'hui je dois admettre que ça avance plutôt bien finalement, et c'est très chouette à jouer !
Un autre point assez cool dans l'organisation des études dans cette école, c'est qu'en bachelor, on a 10 "Interpretation lessons" par semestre, ce sont des séances de travail avec le pianiste accompagnateur. Ca fait environ une toutes les semaines et demie pour le moment, et le but n'est pas spécialement de préparer une échéance, un concerto, etc. Il faut donc toujours avoir quelque chose à jouer avec le pianiste, et c'est l'occasion de travailler en sonate. Mon professeur de violon m'a proposé de travailler la sonate de Franck ! Je ne l'ai pas encore jouée avec le pianiste mais j'ai très hâte !
Parallèlement à ça il y a aussi des classes avec piano régulièrement. Il y en a déjà eu 3, j'ai joué deux fois le premier mouvement de Mendelssohn. C'est l'occasion de jouer devant les autres élèves, même si on vient juste de commencer l'oeuvre ou qu'on l'a seulement vue avec le pianiste etc. C'est super intéressant, et tout le monde est très bienveillant, il n'y a pas trop de pression !  
Enfin, je suis depuis environ 1 mois volontaire dans un orchestre issu de El Sistema Sweden et appelé "Dream Orchestra". Il s'agit d'un orchestre composé majoritairement de jeunes réfugiés. Un étudiant de mon école m'en a parlé et m'a proposé de venir à une répétition, et j'ai trouvé l'atmosphère et les gens incroyables, et depuis j'y vais aussi régulièrement que possible. L'orchestre est dirigé par Ron Davis Alvarez, un vénézuélien issu de El Sistema qui est absolument passionné par ce qu'il fait et hyper dynamique et fédérateur, mais aussi super gentil et simple. Dès la première répétition à laquelle j'ai assisté, il m'a confié une partielle de 2nds violons en me disant que rien que de jouer juste et avec un beau son à côté d'eux c'est déjà énorme. J'ai assisté à une conférence qu'il a donné il y a quelques jours, et une des choses qui lui tenait beaucoup à coeur était de dire que dès que l'on sait faire quelque chose, on peut le partager. Si on sait jouer ne serait-ce que 2 notes sur un violon, c'est plus que quelqu'un qui ne sait rien, alors on a quelque chose à lui apprendre. Et c'est vraiment comme ça que fonctionne cet orchestre. Il y a régulièrement des débutants qui arrivent dans l'orchestre et qui sont simplement intégrés après avoir eu une présentation express de l'instrument, des 4 cordes, comment on le tient, et hop ! Ils s'assoient à côté de quelqu'un qui joue depuis un peu plus longtemps, et ils essaient d'imiter ! Et ça me semble fou mais ça marche vraiment ! La répétition commence par "Technique !", gamme de sol ou ré majeur avec tout l'orchestre, en rondes, en blanches, en noires, en style romantique ("sounds like nutella on every note"), classique (+ ou - spiccato, "elegant as the queen and the king") ou baroque, plus aéré. Et il faut y croire, avoir un beau son, bouger, y mettre de l'expression, "some love" ! Après, parfois, le chef parle un peu d'histoire de la musique, ou nous apprend à diriger à 2, 3 et 4 temps, ou à différencier les accords/intervalles mineurs et majeurs (triste ou joyeux .. bien évidemment !). C'est souvent assez simplifié, mais au bout du compte, ça fait tout de même beaucoup d'informations très variées ! Après, c'est soit Partiel soit Tutti, ou les deux. Pour certains morceaux il y a des parties en cordes à vide, mais pas pour tous. Et sur toutes les partitions, il y a le doigté écrit au dessus de CHAQUE NOTE, en rouge sur sol, en vert sur ré, en bleu sur la et en jaune sur mi. Je crois qu'il y en a beaucoup qui ne lisent pas vraiment les notes et seulement les doigtés, mais ça leur permet de déchiffrer en groupe relativement efficacement ! L'orchestre a dans son répertoire : l'Ode à la joie, le prélude du Te Deum de Charpentier, le thème de Jupiter de Holst, Pomp and Circonstance, des thèmes de film, des chansons traditionnelles etc.
Du point de vue humain aussi c'est super, tout le monde est gentil et accueillant, il y a un vrai esprit de famille, d'entraide, tant en musique que dans la vie, les gens sont curieux, bienveillants ! Il y a un peu tous les âges et pleins d'origines, et finalement c'est ici que j'entends le plus parler suédois ! Il m'arrive même de compter "en två tre fyra" et de demander à ce que l'on recommence "från början", "långsamt" !
Voilà les nouvelles ! Je me suis un peu attardée sur El Sistema parce que ça m'enthousiasme beaucoup aha :)
J'ai mis à jour plusieurs fois l'album photo depuis la dernière fois, et voilà quelques vidéos : 
une répétition El Sistema (je joue des cordes à vide au fond des 2nds violons)

Göteborg 17/18

123 new photos · Album by Clémentine Maillard

https://photos.google.com

Posté par clemgoteborg à 22:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Newsletter n°2

Le 17 septembre 2017
Ca y est mon année a bel et bien débutée, j'ai rencontré mes professeurs et eu mes premiers cours : 
Mon professeur de violon s'appelle Tobias Granmo, il est très gentil et m'a mis à l'aise dès les premières minutes. Le premier (et seul pour le moment) cours s'est très bien passé, il était très intéressant et il m'a donné beaucoup de pistes de travail.
J'ai aussi eu mon premier projet d'orchestre : il y en a un par mois, auxquels participent tous les étudiants en master, et quelques étudiants en bachelor (moi) selon les sessions. Pour le moment j'ai donc fait la première session en second violon, et je fais la suivante en 1er. On verra si je participe pour la suite des sessions ! On a joué l'ouverture "The Wreckers" d'Ethel Smyth, les Variations Enigma  d'Elgar, et la 5ème Symphonie de Beethoven, sous la direction d'Henrik Schaefer (qui est aussi le chef de l'orchestre de l'opéra de Göteborg). C'était super !
J'ai eu aussi d'autres cours d'orchestre dans le cadre d'un cours qu'ils appellent "repertoire class" (repertoarspel en suédois). Ce sont des sessions de travail de 1h30-2h, souvent en partiels cordes/bois/cuivres sur des pièces que l'on ne jouera pas en concert, mais seulement dans le but d'assimiler beaucoup de répertoire, et aussi d'apprendre à travailler efficacement les partitions d'orchestre (travail personnel avant la répétition mais aussi réactivité etc. pendant). Pour le moment c'était très intéressant, ça donne l'occasion de prendre le temps de bien s'écouter, de jouer comme en musique de chambre, avec une cohésion par pupitre plus importante que quand on a un programme à monter dans un temps limité.
Sinon, plus généralement, la ville me plaît toujours beaucoup, je commence à m'y retrouver ! Le temps commence à être un peu gris des fois, mais j'aime bien, il ne fait pas très froid !
Je suis allée voir un concert du GSO, ils jouaient le concerto en Sol de Ravel avec Hélène Grimaud (j'étais trop près, je n'entendais que les violons 2 et le piano), et la Symphonie Fantastique, qui était super !​​​​​​​​​​
J'ai aussi eu le premier cours de suédois que propose l'université, c'est avec des étudiants de tous les horizons (pas que des musiciens) et toutes les nationalités, on est une trentaine dans mon cours. C'était marrant ! On verra si j'ose parler suédois, c'est pas encore gagné !
Voilà voilà :)

Göteborg 17/18

123 new photos · Album by Clémentine Maillard

https://photos.google.com

Posté par clemgoteborg à 22:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Newsletter n°1

Le 24 août 2017
Quelques rapides nouvelles :
Arrivée à l'aéroport, devant le tapis pour récupérer les valises, j'ai retrouvé pas mal d'autres français qui venaient aussi en Erasmus. On a un peu discuté et on s'est dirigés dans le hall principal où on a tout de suite repéré le "pick-up service" des étudiants de l'Université. C'est incroyablement bien organisé. Ils nous ont emmené en bus dans un bâtiment de l'Université pour récupérer les clés de nos logements, puis déposés sur les campus.
Ma chambre est super chouette, elle est ni trop petite ni trop grande, j'ai environ 18m², avec une salle de bain bien propre et plein de rangements.
Depuis le 19 j'ai eu le temps de visiter un peu, faire pas mal de démarches administratives pour la fac, acheter les trucs essentiels qui me manquaient, etc. Et j'ai seulement assister à quelques réunions d'accueil des étudiants internationaux. J'ai pas encore rencontré énormément de monde parce qu'il y a tellement de gens dans ces réunions, je ne sais pas où donner de la tête ! J'ai hâte de commencer au conservatoire !

Göteborg 17/18

123 new photos · Album by Clémentine Maillard

https://photos.google.com

Posté par clemgoteborg à 22:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]